Moustiques Transgéniques je vous hais....

Publié le par Kanya

         Ces bâtards se sont encore vraiment plaisir sur moi la nuit dernière... 

       Je suis un véritable Oedeme sur pattes maintenant ! A croire que pour eux, je suis un bon gros buffet campagnard avec charogne à volonté et open bar !

       Ah les cons ! Saletés de vampires à la gomme ! Petits Dracula de mes fesses, occupez vous donc des votres au lieu de vous repaître de mon sang qui ne vous a rien demandé, hormis de couler à flot dans mes veines, et non à vous alimenter petits réacteurs de merde de seulement 5 mm de long !
       
       Parce que vous en foutez un de ces bordels quand vous volez vous ! Il faut toujours que vous lorgnez du côté de nos tympans histoire de nous tenir éveiller toute la nuit durant, afin que nous soyons d'une humeur exécrable au petit matin, et que, pour ma part, je passe mes nerfs sur mon entourage ; mauvaise humeur dûe au manque de sommeil en raison de tous ces loopings d'un haut niveau sonore qui ont le don de m'énerver, et, au grattage intempestif à sang des piqûres les plus virolentes ! Vous savez, comme celles situées, par exemple, juste sous l'élastique de la culotte en coton ? 
       C'est bien simple, je ne ferme pas l'oeil de la nuit tant que tous les kamikazes japonais n'ont pas été mis hors d'état de nuire ! (Comment nommer autrement ces insectes qui vont droit au casse pipe ?) Mais comme je suis loin d'être une tireuse d'élite, je passe les trois quarts de la nuit à me foutre des mandales pour que dalle puisque je rate ces insectes suceurs de sang à chaque fois ! Vers 4h du mat, je me résous donc à passer à la vitesse supérieure : je cours réveiller mon père pour qu'il joue les exterminateurs !

       Rarement ravi de jouer les super héros pour sa fi-fille adorée à une heure aussi avancée de la nuit, il maugrée dans sa moustrache qu'il n'a plus, que je suis une bonne à rien et patati et patata... M'en contrefiche ! A partir du moment où plus une seule de ces bestioles ne possède de rythme cardiaque après son intervention, il peut bien dire ce qu'il veut !

       Je me souviens d'un été où j'ai comptabilisé en tout 72 piqûres de l'insecte jouant les infirmières modèles. J'ai recompté au moins 5 fois pour être sûre à l'époque... Recouverte de cloques j'étais ! C'était vraiment pas bien beau à voir. Et ma mère est sortie totalement indemne de l'attaque de ces bestioles maudites. Une véritables laissée pour compte dans l'histoire ! Mais aussi étrange que cela puisse paraître, elle ne s'en est pas plainte ! Tu m'étonnes, pas un petit bouton n'est venu défigurer ma génitrice de substitution... C'est dégueulasse ! Même ces sales bêtes sont racistes ! 
      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kuelos 30/07/2008 14:22

J'espère que tu t'en est sortie sans avoir des tâches rouges partout ! C'est vicieux ces petites saloperies! et oi, tu a de l'humour et tu es train de devenir ma râleuse préfèrée.
Bonne route Nettoue
www.choses.biz

Kanya 31/07/2008 19:30


J'espère bien devenir ta râleuse préférée... Je passe mon temps à me plaindre, tu t'en apercevras bien vite...
Les stygmates de ces abrutis, ne t'inquiète pas, ne sont pas restées très longtemps !