D'humeur Maussade...

Je me sens d’humeur maussade… Très maussade même !

 

La preuve en est que le syndrome de la page blanche me tend chaleureusement les bras et me susurre à l’oreille la même mélodie, j’en suis persuadée, que les gogo danceuses topless d’Ulysse… (Ne me dîtes pas que vous n’avez pas saisi la référence ? Voyons, dans la mythologie grecque, le passage où le grand gaillard susnommé résiste vaillamment à l’appel des sirènes ? (Pas celle des pompiers, non ! Mais vous en faîtes exprès ou quoi ?) De ces chaleureuses nudistes qui puent la volaille ? )

 

Et non la poiscaille, comme on aurait pu s’y attendre !

 

D’ailleurs Homère, à ce propos, pourquoi tes sirènes à toi possédaient un si votre ramage se rapporte à votre plumage de perruche ? Ne trouves-tu pas plus SEX la version actuelle ? Des Bimbos siliconées à l’écaille étincelante ? Hum ?!? Allez, avoue que ça te titille de réécrire ton histoire… N’ai pas de scrupules ! Avec la Bible, des scribes ecclésiastiques, payés, je suppose, des sommes astronomiques -charité bien ordonnée commence par soi même- ne prennent pas autant d’égard et réécrivent réadaptent ce Best Seller Planétaire -qui l’eût cru ?- au gré des tendances… Alors, ne te gêne surtout pas !

 

Ne me dites pas que vous ne voyez toujours pas de quoi je parle ? Bon bah, allez voir sur google à l’adresse suivante : Homère se la joue éleveur de poule !

 

Bref, tout ça pour dire que mon imagination, cette conne, s’est barrée sans crier gare et qu’est-ce que je fais moi maintenant ?

 

Fais chier celle-là !

 

Alors, je fais quoi ? Je me tourne les pouces ? Certainement pas envie de me choper un claquage ! Ça doit faire bien mal un claquage du pouce !

 

Bon bah, désolée, mais je vais devoir meubler aujourd’hui avec mon sujet de prédilection…

 

Donc oui, vous l’avez deviné, une fois de plus, je vais vous balancer à la tronche les détails les plus graveleux de ma plus stricte intimité. Car pour tout vous dire, j’ai besoin de conseils avisés…

 

En effet, j’aime échanger avec mon gars ces sécrétions corporelles émanant du bas ventre -ce n’est un secret pour personne- le seul problème -enfin si c’en est vraiment un- c’est que au bout d’un quart d’heure d’exercice physique -le temps qu’il me faut pour prendre me pied- la lassitude me gagne !

L’Affamé au Rez de Chaussée s’étant bien goinfré avec l’entrée et le repas principal, pas la peine de lui proposer une part de dessert… Car une fois rassasié et repu, il veut qu’on le laisse tranquille ! Stabbquadd, je t’informe que ‘‘le coup du dessert’’ n’est pas à prendre au premier degré -je n’avale pas si ça t’intéresse- disons que j’ai utilisé cette image pour faire références à ces nombreux repas dominicaux familiaux qui s’éternisent et où l’on finit toujours par s’emmerder au final !

 

Je vous rassure, je n’en suis pas encore arrivée au point de bayer aux corneilles, mais au train où vont les choses, ça ne saurait tarder ! Souvent j’occupe mon esprit en élaborant ma prochaine liste de courses, en établissant mon planning pour le reste de la semaine, en répertoriant les dossiers épineux de mon taf sur lesquels je dois rapidement trouver une solution, ou à bien d’autres choses encore… bref, grâce à ce temps de cerveau disponible, j’ai développé mon esprit pratique…

 

Toutefois, j’attends vos précieux conseils car la source n’est pas intarissable et les sujets de réflexion commencent à manquer !  

 

Et, je finis par tourner en rond !

 

Donc, c’est vos conseils avisés, ou je finis par lui demander d’accélérer la cadence…