Un peu de pudeur bon sang...

Publié le par Kanya

Je me méfie toujours de ces bonnes femmes qui se confient à des inconnus sans pudeur aucune… Je me souviendrais toujours d’une nana que j’avais rencontrée lorsque je travaillais aux  Musée des Beaux-Arts de la ville estudiantine dans laquelle j’étais censée préparer mon avenir professionnel et non travailler ma résistance à l’alcool et aux nuits blanches…

 

J’étais tout comme elle, hôtesse d’accueil en ce lieu. (Terme bien pompeux pour ne pas dire tout simplement gardienne de tableaux, le cul gentiment posé sur une chaise à se morfondre dans son emmerdement, car à part se faire chier à garder des merdes exposées sur un mur -je travaillais dans la salle dédiée au contemporain- qui pouvaient se garder toutes seules, on ne faisait rien d’autre, mais qui, en revanche, était totalement subjuguée par les peintures de la Renaissance (honnêtement, entre les deux époques, il n’y a pas photo ! Je sais tout de même faire la distinction entre un chef d’œuvre et une merde !) devant lesquelles elle passait pour rejoindre le QG des gardiennes de tableaux pour son quart d’heure détente bien mérité ! (C’est usant de ne strictement rien foutre de ses journées !)

 

Ça y est, on peut reprendre sa respiration !

 

Bref, là n’est pas la question ! Après avoir échangé les rapides civilités d’usage, ‘‘salut, ça va, tu fais quoi dans la vie ?’’ elle se mis à m’établir la liste -disons plutôt l’historique- de toutes les mycoses qui pullulaient dans son entrejambe depuis ces dix dernières années… Qu’est-ce que j’en ai à foutre CONNASSE que ton entrejambe pourrisse ? Qu’ils prennent leurs aises tes champignons (hallucinogènes ?), j’en ai rien à carrer ! Ils font ce qu’ils veulent de leur cul, je ne veux pas le savoir ! Tant qu’ils ne viennent pas squatter mon petit nid douillet !

Comme je n’étais pas des masses enchantée par la tournure que prenait la discussion son monologue, elle entreprit, histoire de récupérer son auditoire, c’est-à-dire moi, qui devenait de plus en plus autiste, de me conter ses déboires amoureux ! J’ai décroché dès qu’elle m’a avouée à demi-mot que, pour se protéger des éventuelles MST qu’elle pourrait choper, elle prenait la pilule….. ?????!!!!!

 

Putain t’es con ou tu en fais exprès ?

 

Au lieu de rétorquer quoi que ce soit de fâcheux qui aurait pu la déstabiliser ou pire, la contrarier, je me suis alors, sans peine, imaginer l’intérieur de son utérus : l’Herpès taillant une bavette à la Syphilis en espérant se la taper dans un coin retranché du vagin, cette dernière rêvant en secret de s’essayer à l’amour entre filles avec l’Hépatite C, le Morpion et toute sa clique attendant bien sagement que la Gale ai fini de se ramoner le conduit de cheminée pour lui proposer un Gang Bang… !

 

Un vrai baisodrôme vénérien, cette conne !

 

EH OH, T’AS PAS COMPRIS QUE LA SEULE MALADIE SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE QUE TU CHOPERAIS PAS, CE SERAIT SEULEMENT UN CHIARD DONT LA CAGE THORACIQUE SERAIT SUFFISAMMENT GRANDE POUR TE BOUSILLER LES TYMPANS ET TE REFILER EN PRIME LA MIGRAINE ?

 

Réflexion faite, il est de bon ton que tu ne cherches pas à te reproduire ! Avec une mère pareille, le mioche démarre mal sa vie ! Elle en ferait un/une dépressif(ve) suicidaire complètement intoxiqué par les anti-dépresseurs que lui aura refourguer depuis sa plus tendre enfance, son médecin traitant conventionné pour le parcours de soin de famille pour échapper aux élucubrations psychotiques de sa mère et se réfugier dans son paradis artificiel toujours plus sain que le monde réel, aux côtés de sa génitrice !

 

Bref, CONNASSE, ferme là un peu pour voir… ?

Commenter cet article

Nettoue 08/09/2008 06:21

Depuis quelques jours, ma belle, exotique, tu ne te casse pas le chou, on dirait ! N'ayant rien à de dire de spécial, puisqu'il n'y a rien de nouveau, à me mettre sous l'oeil, je vais commenter tes commentaires.. Ah! Voilà une id&e de remplacement, qui n'est pas si bête que ça ! et bie, ces gens t-on tous bien compris.. Multi-bises, Kania, et en language clair, bouges-toi les fesse. Nettoue

Kanya 08/09/2008 13:19


Je me bouge les fesses, promis... C'est juste que ce week end je fus atteinte d'une flémingite suraigüe... Mais ne t'inquiètes pas je me ressaisis !


Tabellarius 07/09/2008 14:26

T'chao... Merdasse de temps. Déjà mi Nedttoue sur la piste mais je pense que tu dois pouvoir me répondre d'où vient cette expression : "On n'y voit pas plus loin que dans le cul d'une bonne soeur !"
A peluche

Kanya 07/09/2008 16:37


Désolé mais là, je ne vais pouvoir éclairer ta lanterne... En tout cas, j'aime bien cette expression, je la trouve particuièrement imagée ! 
Ne t'inquiète pas, je fais des recherches : je vais même mener une véritable investigation  !


Nettoue 06/09/2008 18:29

Un petit bonjour, en passant.. Alors, on ne fait rien, on drague.. Insatiable est ton second prénom, je te l'ai déjà dis .
bises Nettoue

Kanya 06/09/2008 23:40


Non je ne drague pas... Je suis fidèle moi madame ! Disons que je me rince gentimment l'oeil ! Et ça ne mange pas de pain ! Bonne fin de week end à toi Nettoue !


le déserteur 06/09/2008 17:47

de la niaque cette nana! ouais, ca bouge plutôt bien ici. enfin je retrouve mes catégories mentales, mes notions philosophiques à moi: la merde, les cons, le concept de connasse. Le déserteur salue bien bas l'entreprise de traque de la connerie par une râleuse asociale. Mais va falloir qu'on se serre les coudes: y a du boulot.

Kanya 06/09/2008 23:37



C'est un compliment qui me va droit au coeur...
Et je suis d'accord avec toi, on a du pain sur la planche ! Mais c'est une belle entreprise qui nous attend je trouve...''Eradiquer les cons'' !



Tabellarius 05/09/2008 22:24

Suis comme toi pour Nettoue j'avions bien commenter ta prose. Nez en moins, et poil de barbe en plus, suis toujours heureux de te rendre visite.Bizzzz

Kanya 05/09/2008 22:36


Oh c'est trop mignon ce compliment !
Que je m'empresse de te retourner... Allez hop, retour à l'envoyeur !
Tel un jongleur tu joues avec les mots, et j'adore...
J'ADORE !