Le jean ''Slim''

Publié le par Kanya

Euh, mes chères têtes pensantes de créateurs de mode, dictateurs de mes fesses de la minceur et de la laideur (parce qu’un sac d’os, vous m’excuserez, c’est à gerber !) pourriez-vous avoir l’extrême obligeance de penser à la majeure partie de la population féminine (soit environ aux 99,9 % des femmes !) et non à vos portes manteaux qui roulent du cul -enfin, ce qu’il en reste- sur vos podiums, afin que nous puissions ne serait-ce qu’enfiler un mollet dans un jean slim !

 

Parce que je vous rassure tout de suite, je n’ai pas besoin de bas de contention ! Tout va bien de ce côté-là ! Mes gambettes se portent comme un charme !

 

Je n’ai pas simplement pas forcément envie de les comprimer !

 

Même si, contrairement à beaucoup de mes compatriotes, j’ai la taille fine grâce à des bourrelets disgracieux qui ont eu l’intelligence de ne pas poser leurs valises sur ma ceinture abdominale et qui ont JUDICIEUSEMENT élu domicile chez vous !

Je ne connais donc pas ce problème de poignées d’amour, et, de cet amas graisseux-et-consistant qui permet à son propriétaire de barboter dans l’Atlantique, sans prendre les précautions d’usage avant de se jeter à l’eau, comme le truc tout con, de penser à se munir d’une bouée en plastique afin de ne pas mourir noyé !

Le propriétaire de ce tas de graisse, étant paré donc d’une bouée naturelle qui lui permet de flotter -comme un bouchon de liège égaré à la suite d’une soirée bien arrosée par des peoples- ne sera donc pas obligé de se pavaner avec cette espèce de bouée-canard en caoutchouc avec laquelle tu avais l’air bien con quand t’étais gamin !

 

Interrompons dès maintenant nos digressions et revenons-en au pantalon qui nous préoccupe. Une amie a jour décrété que le slim était une aberration ! Je suis entièrement d’accord avec elle : la cécité des grasses du bide-et-de-la-cuisse est une vraie aberration ! Comment ne voyez-vous pas que vous n’avez vraiment pas de gueule dans cette pseudo-gaine de jean ? Ça vous boudine et vous rend gauche ! Vous pensez approcher de la quintessence de la ‘‘beauté’’ et la ‘‘distinction’’ de PH (Paris Hilton pour les intimes !) ? Je vous rassure, vous êtes loin de ressembler à quelque chose ! Ah si, peut-être A RIEN ! Mais, c’est sûrement, déjà moins que rien !

Votre corpulence, il est grand temps que quelqu’un vous le dise, ressemble davantage à celui du boudin du Destin de Lisa qu’à celui du manche à balai milliardaire pourri gâté et à la sexualité webcamesque !  En plus, elle n’en a strictement rien à cirer de toutes ces Betty et Lisa du monde entier, sauf si celles-ci lui permettent de faire fructifier son compte bancaire, (comme par exemple, la mise en vente de tous les produits dérivés à son effigie, que s’arracheront toutes les aspirantes à la notoriété) !

 

En aparté, je pense honnêtement que le feuilleton allemand devrait être poursuivi pour publicité mensongère : les laiderons vont croire que c’est désormais à leur porter de se taper un beau mec !

 

Et je sais de quoi je parle !

 

Au fait, je ne vous avais jamais dit que l’histoire du vilain petit canard était Mon histoire ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article