Mariages...

Publié le par Kanya

Ma maladresse et mon étourderie me valent les railleries quotidiennes de mes collègues. Encore vendredi dernier, j’ai failli me viander comme une malpropre à deux reprises. Je ne me suis quand même pas étalée sur le sol, comme une bouse de vache giclant gaiement du trouffignon d’une machouilleuse herbivore, mais je dois dire que ces cabrioles inopinées ont bien fait marrer leur petit monde.

 

Toutefois, je fus loin d’avoir été aussi ridicule que ma cousine de 36 ans qui crapotait hier comme une-préadolescente-prépubère-qui-veut-se-la-raconter-pour-faire-genre, au ‘‘mariage arrangé’’ de ma tante. Juste histoire d’avoir quelque chose dans la bouche pour l’occuper, son gars étant à dix mille lieux de la cérémonie ! Dixit cette dernière, je n’invente rien !

Quant au ‘‘mariage arrangé’’, ma tante l’a avoué, il n’est ni plus ni moins un contrat d’assurance vie déguisé, dont elle sera la principale bénéficiaire si son époux venait à prendre, avant elle, la poudre d’escampette en direction du Royaume des Trépassés.

 

 Bien loin des habituelles cérémonies de mariage cul-cul la praline, celui de ma quinqua de tante -son tout premier, il n’est jamais trop tard- ressemblait davantage à une réunion de famille, qu’à l’éternelle mise en scène mielleuse et hypocrite des échanges de bons procédés officialisés quelques heures auparavant par des fonctionnaires et/ou des mecs en soutanes qui se sont volontiers rincés la gueule au vin d’honneur !

 

Et pour être honnête, l’absence des coutumes ringardes, s’échappant tout droit de GROLAND,  ne m’a pas dérangé outre mesure ! Je laisse la litote à d’autres, et, j’avouerais même très franchement que c’est un des rares mariages auquel j’ai pris plaisir à assister ! A part ceux de mes cousins paternels qui ne sont pas les derniers à faire les cons !

 

Avec mes cousins, du côté de ma mère cette fois-ci, on s’est vraiment bien marré. L’alcool aidant probablement à la bonne humeur ambiante ! Comme d’hab, il faut toujours qu’on se fasse remarquer, et, on a encore dû passer pour une famille de déglingués car mes oncles (y compris mon père) qui ne sont pas en reste, ont réussi à surenchérir sur nos conneries !

 

Des mariages comme ceux-ci, perso, moi j’en reprendrais bien une petite lichette plus souvent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article